Originaire de Calgary, Melina Stinson a découvert la danse urbaine à l’âge de 16 ans. Pendant des études en sciences environnementales à l’Université de Calgary, elle prend sa première classe de danse contemporaine et obtient finalement un BA en danse. Dès lors, cette passion la mène à compléter sa formation à L’École de danse contemporaine de Montréal. 

la suite

Mathieu Campeau a complété son baccalauréat en danse à l’Université du Québec à Montréal, volet interprétation. Il détient également un diplôme en Sciences Humaines et Danse, du Collège Montmorency. Lors de sa formation à l’UQAM, il a interprété entre autre le travail d’Harold Rhéaume et de Louise Bédard.

la suite

 

Issu des arts visuels, du théâtre et de la danse, Georges-Nicolas Tremblay a fait partie de la compagnie d'Hélène Blackburn (Cas public) pendant 6 ans, ce qui lui a permis de danser sur plusieurs scènes à travers le monde.

la suite

Isabelle Arcand s’initie au ballet classique à un très jeune âge et poursuit sa formation de façon soutenue tout au long de ses études élémentaires, secondaires et collégiales. Elle obtient un DEC en cinéma avant d’entreprendre, profil interprétation, des études au baccalauréat en danse contemporaine à l’UQAM.

la suite

Sébastien Cossette-Masse a suivi sa formation à l’École de danse de Québec en 2011. 

la suite

Micaël Morissette découvre sa passion pour l’art du mouvement au programme en danse du Cegep de Drummondville. Après son Cegep, il fait un bref saut au programme en danse de l’UQAM pour ensuite se diriger vers Ottawa, où il poursuit ses études au programme professionnel de danse contemporaine à The School of Dance.

la suite

Détentrice de deux diplômes d’études collégiales en danse (Collège Montmorency 2006 et LADMMI, l’école de danse contemporaine 2009), Corinne s’implique, depuis sa sortie de l’École, dans de nombreux projets en tant qu’interprète auprès de  chorégraphes de la relève telles que Raphaelle Perreault, Andrée-Anne Ratthé et Sarah-Ève Grant.

la suite